Notre vision de la Démocratie

Amitiés-Débats-Réflexion-Politique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 6 mois une tentative d'évaluation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MYCR

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1616
Age : 62
Localisation : suisse
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: 6 mois une tentative d'évaluation   Mar 6 Nov - 18:06

Lorsqu’une personne trouve un emploi, il est coutumier qu’une évaluation ait lieu au bout de six mois afin de considérer l’adaptation du nouvel employé au milieu du travail et ses capacités professionnelles, autrement dit afin d’estimer la satisfaction de l’employeur d’un côté et de l’autre, la réflexion honnête de l’employé sur sa capacité à accomplir sa mission. Tout cela au vu de ce que l’employeur présentait dans son offre d’emploi et de ce que le nouvel employé avançait dans son curriculum vitae.

Nous avons aujourd’hui sous les yeux le cas d’une personne qui est entrée dans de nouvelles fonctions il y a six mois et dont l‘actualité nous permet d’étudier son adaptation au nouveau monde auquel il se confronte et aussi d’observer ses capacités professionnelles.


1 - Plaçons-nous d’abord du côté du choix du candidat.

On peut considérer les électeurs comme des employeurs potentiels, formant un ensemble, une «personne morale» ayant le pouvoir de décider de qui parmi les candidats semble le plus apte à la fonction. Ce sont bien eux en effet qui ouvrent la porte de la fonction présidentielle.

Comment savoir ce qu’ils voulaient que le candidat idéal possède pour devenir leur futur « employé » . On peut imaginer qu’ils avaient établi au moins dans leur esprit, une liste de compétences et de qualités requises pour accomplir les actions qu’ils estimaient nécessaires. C’est la comparaison entre leur liste imaginaire et le programme des candidats qui va permettre le choix électoral. Nous pouvons considérer que les programmes électoraux sont les expressions des desiderata non exprimés des électeurs. Le programme du candidat élu peut donc être considéré comme l’offre d’emploi d’un employeur appelé nation représentant les électeurs ayant voté pour le candidat choisi.

Nous pouvons remarquer que les électeurs ayant voté pour d’autres candidats deviennent spectateurs. Ils peuvent occasionnellement devenir acteurs - collègues (très) subalternes indirects dans un second temps, que par d’autres représentants élus, ou s’ils sont élus eux-mêmes à une fonction législative ou municipale. La dernière ressource étant la participation spontanée à la vie active de cette entreprise qu’est la nation, par la prise de parole dans les journaux ou sur le net ainsi que par la participation à des discussions sur l’emploi, sur la situation sociale et en dernier lieu par des manifestations dans la rue. Ces dernières étant une façon de pouvoir participer au fonctionnement de l’entreprise-nation.


Nous venons de voir que le programme du candidat élu peut être considéré comme l’offre d’emploi. Le programme du cas qui nous intéresse était une liste de quinze points mettant en avant la sécurité, les valeurs de la démocratie, de l’éducation, de la propriété, de l’autorité ainsi que la maîtrise du chômage, de la violence, de l’immigration, toujours selon ces quinze points. Ceci au nom «de grandes politiques de solidarité, fraternelles et responsables» et de « [fierté] d’être français». Il est possible de consulter cette liste sur le site internet portant le nom du candidat*.


Avec une telle offre, on comprend que l’«employeur» ait choisi ce candidat au poste à pourvoir.


2 - L’employé dans ses nouvelles fonctions.

Il convient maintenant d’étudier comment le candidat choisi s’est impliqué dans ses nouvelles fonctions, s’il respecte le profil du poste et s’il est envisageable de poursuivre la relation employeur - employé.

En six mois, le nouvel employé s’est activé à être extrêmement présent sur un très grand nombre de fronts, ceux qui étaient annoncés dans l’offre d’emploi et ceux qui sont apparus au fur et à mesure de l’actualité. Cette présence montre un intérêt remarquable envers les divers problèmes. Mais la question se pose de savoir si cette hyperactivité permet au nouvel employé de conserver suffisamment de temps pour se consacrer à la résolution de tous les dossiers anciens et nouveaux.

D’autant plus que le nouvel employé s’entête à refuser toute aide des services mis à sa disposition et dont le rôle est justement de soulager l’employé des problèmes de temps de déplacement et de multiplicité de domaines spécifiques qui requiert une connaissance technique impossible à maîtriser par une seule personne. Les services spécialisés de l’entreprise se trouvent court-circuités et sans utilité.

Se pose alors la question de savoir si le nouvel employé installé à une fonction de responsabilité mais qui n’utilise pas les services adéquats, si ce nouvel donc peut bien accomplir la tâche pour laquelle il a été choisi.


3 – Evaluation.

Si le nouvel employé ne sait pas utiliser la structure existante de l’entreprise faite pour un bon accomplissement du travail, comment peut-il faire son travail ? La question peut raisonnablement se poser. De plus si le nouvel employé passe tout son temps en voyages, comment matériellement peut-il accomplir sa tâche, puisqu’il est clair qu’il veut tout faire lui-même et qu’il ne sait pas déléguer ? La structure technique de l’entreprise n’étant pas utilisée, il s’en suit un risque de paralysie de l’entreprise.

La réponse tend vers le négatif : le nouvel employé n’accomplit pas avec satisfaction la fonction de responsabilité qui lui a été confiée.


La conclusion est que le nouvel employé se disperse, ne sait pas choisir entre les dossiers importants et ceux qui ne le sont pas, qu’il ne s’intègre pas à la structure de l’entreprise que l’employeur met à sa disposition. La question peut même se poser si cette hyperactivité n’est pas le moyen qu’a l’employé de cacher son incapacité à accomplir sa fonction.


J’aurais rêvé que pour marquer ces six mois de fonction et pour exprimer cette conclusion autrement on ait pu voir des défilés remarquables de dignité, de présence, de silence en opposition à l’attitude de l’employé. Un peu comme les défilés des moines birmans qui par leur majesté et leur justesse traduisent aux yeux du monde leur lutte contre l’injustice du régime qui les oppresse. Il n’est pas besoin de crier pour s’exprimer.

Alors, que ces lignes portent le masque de tous les visages de ceux qui n’ont pas la parole, ceux auxquels on fait croire que quelque chose est fait pour une France plus juste, plus vivante.

_
* Note, est-il besoin de préciser que le site sur lequel il est possible de consulter la liste des quinze points est http://www.sarkozy.fr/lafrance/ ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chartierraymond.com
MYCR

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1616
Age : 62
Localisation : suisse
Date d'inscription : 19/07/2007

MessageSujet: Re: 6 mois une tentative d'évaluation   Mar 6 Nov - 18:14

Je viens d'envoyer l'article en commenraire à Marianne sous l"'ogre Sarkozy" de Nicolas Domenach.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chartierraymond.com
plumovent

avatar

Nombre de messages : 2380
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: 6 mois une tentative d'évaluation   Mar 6 Nov - 19:05

j'ai mis ton article sur mon blog MYCR. Merci à toi pour cette analyse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 6 mois une tentative d'évaluation   Mar 6 Nov - 20:02

cheers MYCR smack J'espère que tu nous iendras au courant des publications... fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 6 mois une tentative d'évaluation   

Revenir en haut Aller en bas
 
6 mois une tentative d'évaluation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grille d'évaluation du développement de l'enfant
» Rythme bébé 4 mois 1/2
» Bébé de 3 mois qui ne veut pas faire de siestes...
» 18-20 mois est-il l'âge chiant ?
» Quel lait à 21 mois?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre vision de la Démocratie :: Débats :: Politique française-
Sauter vers: