Notre vision de la Démocratie

Amitiés-Débats-Réflexion-Politique
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le calvaire d’une fillette adoptée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le calvaire d’une fillette adoptée   Ven 16 Nov - 10:19

http://www.lefigaro.fr/actualites/2007/11/16/01001-20071116ARTFIG00053-le-calvaire-dune-fillette-adoptee.php

Je suis choquée par ce qu'a vécu cette enfant mais aussi parcequ'elle était suivie médicalment comme tout enfant, visites obligatoires.

"
Syndrome de Münchhausen









Le syndrome de Münchhausen simple
Les malades atteints de ce syndrome simulent des affections pour être hospitalisés et subir des opérations inutiles. Pour les psychiatres, il ne s'agit pas d'une maladie mais d'un trouble du comportement bizarre. A l'inverse du simulateur qui poursuit un but déterminé, les patients atteints de ce syndrome n'ont rien d'autre à gagner que l'attention du milieu médical.
Le syndrome de Münchhausen par procuration (SMPP)
Décrit par le pédiatre anglais Roy Meadow en 1977, ce syndrome est une forme particulière de maltraitance à enfants. Il décrivait dans le Lancet deux cas de jeunes enfants victimes de pathologies inventées ou provoquées par leur mère : une falsification itérative d'examens d'urines par addition de sang et une intoxication chronique par le sel ayant conduit au décès de l'enfant. Le parent responsable, en général la mère, invente chez son enfant des histoires cliniques fausses et/ou provoque des symptômes afin de demander aux médecins un diagnostic et un traitement. Les conséquences physiques graves et parfois irrémédiables proviennent de l'action du parent et du corps médical abusé.
Le syndrome doit son nom au baron Hyeronimus von Münchhausen et à ses histoires extraordinaires. Le personnage a été inventé au XVIII° siècle par Rudolph Erich Raspe à partir d'un véritable baron.
Les troubles allégués les plus fréquents sont :

  • Les saignements (obtenus par anticoagulants, phénolphtaléine, sang de source extérieure) ;
  • Les convulsions (faussement décrites ou intoxications diverses) ;
  • Les dépressions du système nerveux central (obtenues par intoxication) ;
  • Les apnées (obtenue par étouffement provoqué, intoxications) ;
  • Les diarrhées (obtenues par intoxication au sel ou aux laxatifs) ;
  • Les vomissements (obtenu par intoxication au sirop d'ipeca) ;
  • La fièvre (fausses courbes de température, souillure des perfusions) ;
  • Les éruptions cutanées (grattage, application de caustiques).

Le diagnostic est évoqué devant une symptomatologie qui dure depuis plusieurs mois ou années avec des dizaines ou des centaines d'hospitalisations sans qu'aucun diagnostic n'ait été posé. "

"Trompés par ce zèle, les praticiens n’ont rien décelé, si ce n’est un pédiatre de Sartrouville, qui, en 2004, fait une « demie ligne de signalement de maltraitance », rapidement classé"
Pour moi, c'est inacceptable. L'environnement ne pouvait pas ne pas voir...
L'indifférence ? Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calvaire d’une fillette adoptée   Ven 16 Nov - 10:21

Par ailleurs, ce syndrome appliqué à 2 personnes en même temps, je n'y crois pas...
Revenir en haut Aller en bas
plumovent

avatar

Nombre de messages : 2380
Date d'inscription : 21/07/2007

MessageSujet: Re: Le calvaire d’une fillette adoptée   Ven 16 Nov - 11:11

hier soir au JT de BFM j'ai vu les interview des voisins qui criaient oh scandale ! Ils disaient que ces gens sont parfaitement bien, très gentils avec la petite, toujours à se tracasser pour elle, courant les hôpitaux etc... Les voisins étaient tous offusqués de cet interpellation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calvaire d’une fillette adoptée   Ven 16 Nov - 14:31

cib a écrit:
hier soir au JT de BFM j'ai vu les interview des voisins qui criaient oh scandale ! Ils disaient que ces gens sont parfaitement bien, très gentils avec la petite, toujours à se tracasser pour elle, courant les hôpitaux etc... Les voisins étaient tous offusqués de cet interpellation !
Oui, j'ai vu aussi. J'étais médusée Shocked
Revenir en haut Aller en bas
fleche

avatar

Féminin
Nombre de messages : 672
Date d'inscription : 25/07/2007

MessageSujet: Re: Le calvaire d’une fillette adoptée   Ven 16 Nov - 18:35

La maltraitance des enfants touche tous les milieux.

Là encore le bât blesse.

En effet, il est du devoir de chacun de signaler un enfant maltraité. Mais où commence la maltraitance. C'est difficile à détecter. Celle dont il est question dans ce fil est très perverse.

Par ailleurs, quand vous faites un signalement, il n'est pas anonyme.
Je vous laisse imaginer la suite.

Enfin, même en ayant fait un signalement, après les services ne bougent pas forcément et ne sont pas d'une rapidité stupéfiante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calvaire d’une fillette adoptée   Ven 16 Nov - 18:39

J'en entendu que le smédecins n'avaient rien décélé car ils changeaient d'hopitaux ou de medecins.
Mais je persiste à dire que lors des visites du nourrison, ils ne pouvaient ne pas voir, surtout s'ils sont bien auscultés.
Enfin, encore une affaire qui demeurera mystèrieuse. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le calvaire d’une fillette adoptée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le calvaire d’une fillette adoptée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» USA, une fillette de 6 ans renvoyée devant les tribunaux
» Solidarité"Pour Océane", fillette brûlée de 7 ans
» Une fillette écrasée en Chine.
» Inde: Une fillette de 7 ans sacrifiée lors d'un rituel pour une meilleure récolte
» Le calvaire d'Amanda Todd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Notre vision de la Démocratie :: Débats :: Politique française-
Sauter vers: